Le refuge côté cours ...

Un muret pour protéger nos plantations des marmottes, vaches et poules. Une terre retournée et semée.

 

Regardez, ça pousse !


 

En refuge, il faut savoir faire preuve d'imagination. Nous n'avons pas d'arrosoir ? Qu'à cela ne tienne, la grosse passoire fera office de...

 

Wahou ! Nos premières salades !


Naissance de notre mini-jardin

Cela fait longtemps que l'idée d'un jardin trotte dans la tête de la gardienne. Printemps 2015 ; la départementale 1091 (axe Grenoble-Briançon) ferme suite à la menace d'un éboulement imminent. La météo tourne au gris mouillé. Nous sommes plus nombreux en cuisine que dans la salle. L'idée du jardin ressurgit et voici comment un tout petit carré d'herbe devient petit jardin...


 


Il arrive que l'on se pose.

 

Notre salle à manger est unique !


 

Selon qui le mène, Charlie n'avance pas de la même façon.

 

Il peut arriver que l'un d'entre nous aille voir dans les hauteurs comment va la vie.


Même loin de la vallée, il faut penser comptabilité et tâches administratives.

 

Charlie est un âne génial ; pendant que je prends mon temps pour faire des photos, lui va son chemin et m'attend si besoin est.


 

Ca s'appelle une sieste...

 

Un conduit de cheminée, ça se ramone !


C'est parti pour le repas et ça commence toujours par une soupe.

 

Parfois, accéder aux sacs de charbon n'est pas si simple...


 

La mer est loin, mais qu'est-ce qu'on plonge !

 

Des vitres propres pour pouvoir admirer la montagne...


Le refuge côté cours

Côté cuisine, l'ennui n'est pas de mise. Pour les tâches ménagères, c'est la valse du balai. L'aspirateur, l'autolaveuse et autres engins de ce genre n'ont pas leur place ici, faute d'énergie suffisante ; ça fait moins de bruit...

Pour la plonge, idem, tout se fait à la main. Là, c'est parfois un peu long comme activité. Disons que l'on sait quand on commence, mais pas toujours quand on finit.

Pour la confection des repas, grand luxe : un mixer et un batteur électriques, comme à la maison (pas plus puissant ! Economie d'énergie oblige...) Encore faut-il qu'il y ait du soleil (notre source d'énergie électrique) pour les faire fonctionner ! Pas de soleil, pas de mousse au chocolat ! Ca, nos enfants l'ont compris très vite : avant de demander un tel dessert, ils regardaient le ciel.

Pour nous occuper, il y a le ménage, la cuisine... et vous. Oui, nous sommes d'abord là pour vous accueillir et échanger un peu avec vous !